Mariage

Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

 Engager sa vie dans une alliance d’amour, pour la vie,
c’est bien aux yeux du Seigneur.
Il en dit du bien, il le bénit.

GIF - 10.4 ko

Les conditions d’un mariage catholique  

C’est … pour des catholiques,
donc des baptisés dans l’Eglise catholique.
Mais
si l’un des deux conjoints n’est pas catholique,
le catholique peut demander à l’évêque.
une dispense pour son conjoint.

C’est … pour des mariés :
Un couple, donc un homme et une femme, qui,
librement,
• s’engagent devant le Seigneur, et son Église
• à s’aimer à la vie et à la mort,
• dans la fidélité,
• avec le désir d’avoir des enfants, qu’ils élèveront chrétiennement.

C’est … une célébration du Christ, source de l’amour des mariés :

Dans une église, lieu de partage de la prière de la communauté,
devant un prêtre ou un diacre catholique,
avec des gestes, des paroles et des musiques,
pour exprimer la foi, l’amour, la prière, l’engagement et la joie.

Se marier sur la paroisse Saint Front lès Cadouin

Avant toute chose, rencontrer le curé, l’abbé Michel Graziani.
Il habite au presbytère de Lalinde, 7, av. Eugène Le Roy, 24150 Lalinde

Pour prendre rendez-vous :
Tél. : 05 53 22 39 65
Courriel : abmg24@gmail.com

Avec lui :

• vous choisirez la date et le lieu du mariage ;
l’heure ne sera fixée qu’après Pâques.

• Vous déciderez du lieu de préparation
(sur la paroisse ou à l’extérieur, là où vous habitez.)

• Vous fixerez le calendrier de préparation.

• Vous préparerez le dossier administratif :
(déclaration d’intention, actes de naissance, de baptême pour mariage, dispenses éventuelles…)

• Il y aura une préparation spirituelle
(rencontres avec le prêtre ou le diacre ; avec un foyer de la paroisse.)

• Avec le prêtre, le diacre et un couple d’animateurs
vous rencontrerez d’autres mariés de l’année.

• Il y aura la préparation liturgique du mariage
(rencontres avec le prêtre ou le diacre.)

Les jeunes, comme le prêtre, ont souvent un calendrier bien chargé ;
c’est pourquoi, il est demandé, par précaution,
de s’y prendre un an à l’avance.



N.B. : 
 Notre évêque ne souhaite pas
que les baptêmes soient célébrés en même temps que les mariages.