Les Frères de Saint Gabriel

Notre histoire

Saint Louis-Marie GRIGNION de Montfort (1673-1716)
est le fondateur des Sœurs de la Sagesse (1703), 
des Pères Montfortains
et des Frères dont il reçoit les premiers voeux à la Pentecôte 1715 (9 juin).

Ces ‘Frères laïcs’ sont chargés
de faire du catéchisme ou de tenir des écoles charitables.
Ils sont placés sous la houlette des Pères,
mais un problème surgira très vite entre les frères de ‘service’ et les frères des ‘écoles’.

C’est le Père Gabriel DESHAYES (1767-1841), curé d’Auray
et devenu Supérieur Général des Congrégations Montfortaines,
qui résoudra le problème en formant un groupe à part
avec les frères des ‘écoles’ et en leur donnant un supérieur frère.

Il poussera aussi Sœurs et Frères vers l’éducation des Sourds et des Aveugles.

Ce qui fait notre vie religieuse

  • C’est d’abord la communauté :
    à La Peyrouse, sur la commune de Saint Félix de Villadeix,
    chacun des 19 Frères est appelé à vivre sa Consécration religieuse :
    c’est le lieu où se reçoit le Don de l’appel de Dieu et où se construit,
    jour après jour, facilement ou non, la réponse à cet appel.
  • C’est notre vie de prière :
    pour bien vivre, nous avons besoin de retourner à la Source :
    l’Eucharistie, la prière de l’Église (laudes et vêpres)
    et l’héritage de notre fondateur,
    la méditation des mystères du Christ en récitant le chapelet.
  • C’est notre engagement 
par les trois vœux
    de chasteté, de pauvreté et d’obéissance
    .
  • C’est l’engagement au service des hommes,
    en particulier des plus pauvres.
    Bien sûr, l’âge limite cet engagement, mais nous restons attentifs
    au voisinage, au relais paroissial et aux Sourds-Aveugles du Foyer.
    Quand les forces empêchent toute sortie, il reste toujours la prière.
    Tous les dimanches soirs, la Communauté prie pour la Paroisse.

Les 1 300 Frères sont présents dans 35 pays.

Nous sommes quinze à La Peyrouse, 
près de Saint Félix de Villadeix,
où la communauté est implantée depuis 1931.