(Mot d’accueil en début de messe de ce dimanche)

Aujourd’hui, 2ème dimanche de Carême, accueillons le mot FRATERNITÉ que les enfants vont coller maintenant sur le poster à côté du mot PAIX.

Continuons, comme nous le propose le CCFD Terre Solidaire, à vivre le Carême à la manière du semeur…. Semons des graines d’Espérance pour construire une terre solidaire.

Écoutons une parabole africaine…

« Sur un sentier raide et pierreux, j’ai rencontré une petite fille qui portait sur le dos son jeune frère.

« Mon enfant, lui dis-je, tu portes un lourd fardeau ! »

Elle me regarda et dit : « ce n’est pas un fardeau, Monsieur, c’est mon frère ! »

Je restais interdit. Le mot de cet enfant s’est gravé dans mon cœur. »

Devenons des semeurs de FRATERNITÉ…

Notre Pape nous dit :

« Dans le cœur de chaque homme et de chaque femme habite le désir d’une vie pleine, à laquelle appartient une soif irrépressible de fraternité, qui pousse vers la communion avec les autres, en qui nous ne trouvons pas des ennemis ou des concurrents, mais des frères à accueillir et à embrasser. La racine de la fraternité est contenue dans la paternité de Dieu. Il s’agit de l’amour personnel, précis et extraordinairement concret de Dieu pour chaque homme. C’est la raison pour laquelle on ne peut rester indifférent au sort de ses frères et sœurs. »

Laissons-nous interroger…

Embarqués sur la même planète, gardiens de la Création, que faisons-nous de nos frères et sœurs plus pauvres, exploités, migrants, dépossédés…. ?

Qu’est-ce qui est à ma portée, individuellement ou collectivement, pour faire advenir plus d’équité dans la répartition des richesses ? dans la protection du bien commun ?

Aujourd’hui, la messe est préparée par l’équipe baptême qui est heureuse d’accueillir 2 familles. Le mot fraternité prend tout son sens car par le baptême, c’est Dieu qui vient se faire notre frère.